• Air Tacos

ÉMOTIONS, ou l'art de les dissimuler...

Mis à jour : mai 2


Aujourd'hui je choisis de vous parler des émotions. Un sujet complexe qu'on a plutôt tendance à éviter. Faute de temps... ou juste pas envie? C'est vrai que c'est inconfortable. Mais s'arrêter pour prendre conscience qu'elles sont là, peut changer beaucoup de choses dans notre quotidien.

En bas de page, vous trouverez ma sélection de liens sur le sujet.


Une émotion on la ressent dans sa tête et dans son corps. Même si elle est temporaire, elle nous demande beaucoup d'énergie.

Jennifer Picci, psychologue, a réalisé un podcast sur le sujet. Elle parle de 5 émotions principales: la joie, la colère, la tristesse, la peur et la jalousie.

Elle fait de ces émotions des vases qui se vident et se remplissent en fonction de nos quotidiens. Sauf que quand l'un se remplit, on n'a pas forcément le temps, l'envie ou l'énergie de l'entendre, jusqu'à ce qu'un jour... il déborde! Et quand arrive ce moment là, on est complètement dépassé par notre propre émotion, ou parfois même par plusieurs émotions auxquelles on n'a pas prêté attention plus tôt.

Normal, on nous apprend depuis petit qu'à part la joie, les autres émotions sont mal et doivent être tues. Et voilà comment on se retrouve à accumuler des petites ou grandes contrariétés pendant des semaines, des mois des années. On croit les gérer avec des techniques d'évitement, et on s'évite soi-même.


MANGER POUR FUIR SES ÉMOTIONS

Pas besoin d'avoir un gros trouble alimentaire pour se noyer dans la nourriture quand on est face à une contrariété. Je pense qu'on a tous ou presque déjà fait ça. Et si pour certains ce n'est pas un besoin de manger, c'est celui de fumer, de tout nettoyer, de jouer à des jeux-vidéos, courir etc.

Chloé L'Anchois explique dans son podcast « une vie plus saine et plus sereine » qu'il y a deux façons de manger ses émotions.

Parfois on est parfaitement conscient qu'on mange par réconfort. On sait clairement qu'on n'a pas faim, mais on veut juste s'enfermer dans son cocon et se faire plaisir.

Le reste du temps, c'est inconscient. On se cache derrière un « plaisir » alors qu'il s'agit de fuir! Fuir cette colère, cette frustration, cette parole blessante, ce manque d'attention, cette fatigue, cet ennui, ce stress... qu'importe ! On a besoin d'y échapper et tout de suite. C'est urgent, et il faut quelque chose de facile, rapide et bon à manger !

Et le mal-être ne disparaît qu'une fois qu'on se sent rempli (voir écœuré...) !

S'en suit généralement un sentiment de honte, de culpabilité face à cette pulsion qu'on n'a pas su contrôler (encore une fois). Encore plus de culpabilité quand on monte sur la balance. Et c'est parti pour le cercle infernal de privation, frustration, crise etc.

On déculpabilise !

Il faut comprendre que ce besoin de manger sans faim, c'est une pulsion, un mécanisme de défense face à une situation qui vous dépasse et c'est Humain. C'est une manière pour votre corps de vous alerter que là, quelque chose ne va pas.

Arrêtez de penser que c'est une faiblesse. Au contraire, avec vos rythmes de vie soutenus, vous avez trouvé comment vous adapter tout en continuant d'assurer vos rôles professionnels, familiaux etc. Des nutritionnistes eux-mêmes avouent que la nourriture a déjà été leur refuge.


PRENDRE CONSCIENCE DE SES ÉMOTIONS

Comme le dit Jennifer Picci, parfois on accumule depuis si longtemps, qu'on ne se souvient même plus comment on se sentait avant... avant de vivre avec cet inconfort au quotidien. Son conseil est le même que celui de la plupart des psychologues et coach, autoriser votre esprit à se dire que là maintenant, vous êtes en train de vivre cette émotion.

C'est à dire s'arrêter dessus, la matérialiser dans votre tête, l'admettre ! Et cela vous permet de la laisser passer sans l'accumuler dans votre esprit et dans votre corps et de devoir la rejeter encore et encore. Prendre soin de soi, ça commence par là.

Si je vous en parle, c'est parce que j'ai expérimenté le face à face avec mon esprit à un moment donné où je n'ai pas eu accès à mes distractions habituelles.

Sur le coup, affreux... Mais petit à petit, j'ai ressenti un sentiment de mieux-être.

Et dans un gros soupir, l'émotion nous rend cette liberté oubliée.

Alors non ça ne se fait pas en un jour. On y croit même moyen au début... On essaye, et on ne se rend pas tout de suite compte du résultat. Mais pourtant, quelque chose change. Certaines situations nécessitent une aide professionnelle bien-sûr. Avec l'aide de quelqu'un ou non, il est important de comprendre que nous avons les ressources nécessaires en nous pour avancer.

Si vous n'êtes pas prêt à accepter cette émotion mais que vous voulez éviter de vous ruer sur la nourriture, essayez d'autres méthodes échappatoires; appelez un proche, sortez prendre l'air, mettez de la musique... Un esprit qui est occupé n'a plus besoin de l'être ! Et si vous le voulez vraiment votre petit plaisir, allez-y. Mais imposez vous de le déguster, de le savourer et qu'il occupe TOUT l'espace de votre esprit le temps d'en profiter.

Essayez de trouver la cause de cet inconfort. « Ce n'est pas important... Je me prends la tête pour rien... » Stop. Cette émotion, elle est là! Quelque soit l'importance que vous voulez lui accorder, elle reviendra vous voir tant que vous ne l'accepterez pas.

Arrêtez vous dessus. Écoutez... Creusez dans votre esprit. Oui c'est inconfortable là tout de suite, mais c'est là que vous avancez!

Acceptez que vous ne pouvez pas tout contrôler ! Vous êtes impuissant face à certaines situations et c'est comme ça.

Soyez indulgent avec vous-même. Écoutez vous comme vous écouteriez une amie.

Tout comme Jennifer Picci dans son podcast, je termine ce sujet sur les mots suivants :


« Ce que tu fuis, te suit

Ce que tu résistes, persiste

Mais ce à quoi tu fais face s'efface... »



Merci pour votre lecture ! J'espère qu'elle vous aura apporté des éléments qui vous aideront à vous sentir mieux. N'hésitez pas à commenter, à me donner votre avis, à partager et à aller consulter les liens ci-dessous.

A bientôt!


Les liens que je vous recommande:


PODCAST

Chloé L'Anchois « Une vie plus saine et plus sereine » ://www.listennotes.com/podcasts/une-vie-plus-saine/manger-ses-%C3%A9motions-comment-upTSY9zWRoM/

Jennifer Picci « Only up to you » https://www.thebonair-coaching.com/podcast/episode/cc7120b8/comment-mieux-gerer-ses-emotions-partie-1 https://www.thebonair-coaching.com/podcast/episode/1f1276de/comment-mieux-gerer-ses-emotions-partie-2

VIDÉO

Elyane-C que j'ai déjà citée dans l'article sur l'Alimentation Intuitive https://www.youtube.com/watch?v=ow-oSs-NK1k

53 vues
  • Pinterest - White Circle
  • White Instagram Icon

@air.tacos

© 2019 par ANGSAR Alexandre. Créé avec Wix.com

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now