• Air Tacos

4 - PREMIER JOB EN ANGLAIS

Mis à jour : févr. 1


De kilomètres en kilomètres, nous arrivons à Wellington, la ville la plus au Sud de l'Ile du Nord mais aussi la capitale de Nouvelle-Zélande. Mon frère également en working holiday y vit depuis plusieurs mois. Il nous fait visiter et nous montre les bonnes adresses. C'est moins fou qu'Auckland mais plus coloré, et avec une ambiance plus festive.



On y passe quelques jours et nous découvrons des lieux pleins de merveille comme WETA CAVE, les studios de post-production où sont créés les effets spéciaux et costumes des plus grands films. Le musée TE PAPA aux expositions grandioses! Le magnifique jardin botanique ou encore Red Rock, plage où on s'émerveille devant des lions de mer.


C'est le véritable coup de cœur pour cette ville, au point où on hésite à reprendre la route. Le budget est parfait pour s'installer, mais on pourrait encore rouler quelques semaines. On hésite... L'envie d'une pause, l'appel du confort, le stress de manquer et cette ville nous pousse à rester. Nous posons donc nos valises ici.


On se met donc à chercher une maison sur Wellington et alentours. En attendant de trouver, on s'installe dans une coloc avec 5 autres personnes... ou 6... des fois 7. Bon allez, c'est provisoire.

On commence à envoyer des CV. La plupart des jobs exigent un bon anglais ce qui n'est pour l'instant pas notre cas.

A ma grande surprise je décroche un entretien pour un job d'aide-soignante en maison de retraite. Le premier entretien en anglais... L'angoisse! Alors je m’entraîne. Je prépare des phrases types. Et quelques heures plus tard me voilà face à une DRH à réciter mon petit speech. Mais les questions se compliquent et mon interlocutrice voit bien que le vocabulaire me manque. Je me dis que c'est fichu mais bon je suis là alors je m'accroche. Je me démène avec le peu de mots que j'ai pour répondre et elle a la patience de me simplifier l'échange. Miracle... je signe le contrat! Je suis tellement fière quand je rejoins Alex, blouse sous le bras. Puis vient le premier jour. Avec une langue différente, c'est une expérience déroutante. Tout le monde se connaît, les résidents ont leurs habitudes et disons le, je ne comprends rien... Malgré tous mes efforts, je suis dans une bulle, une sorte de mutisme. Certains résidents s'agacent même de mon incompréhension.

Je pensais avoir des bonnes bases mais en réalité j'en bave... J'ai envie de m'enfuir mais j'écoute, j'observe et par mimétisme je saisis peu à peu le fonctionnement. A force de jouer à chaud ou froid pour comprendre de quel objet on me parle, les visages se détendent et les situations finissent souvent en fous rire.

Après quelques semaines, et bien que les mots aient toujours du mal à sortir de ma bouche, je gagne en vocabulaire et ma compréhension s'améliore.

En parallèle du boulot, vivre dans notre coloc devient carrément insupportable; le manque d'hygiène, les disputes des uns, la musique d'un autre, le cannabis, les copains trop présents, les impayés... C'est dur.

On est toujours en recherche active de maison pour importer notre toutou mais sans succès. Tous refusent les chiens et l'amende en cas de triche est salée. Il se passe deux mois comme ça où chaque jour on visite des maisons, des apparts, des colocs, on pose des dossiers, on envoie des mails, on négocie mais c'est toujours non.


Pour Alex ce n'est pas évident. L'anglais lui manque aussi et trouver du boulot n'est pas aussi facile que ce qu'on pensait. Ah si! Il a été reçu en entretien pour le nettoyage d'une entreprise «particulière»... La prostitution est légale en NZ et ils recherchent souvent des hommes ou femmes de ménage pour nettoyer les lieux. Bref hein, il a refusé. Oui oui nous aussi ça nous a fait marrer. Exceptionnel ce pays.

Bref pas de boulot, pas de maison ni d'appart. A force de refus on se décourage...


Tant pis pour Wellington. Même si on adore cette ville, on décide de reprendre la route. En cherchant sur internet on trouve un boulot pour nous deux dans l’Île du Sud et c'est logé! Si on bosse bien, on pourra peut-être négocier la venue d'Era dans le logement...

On the Road Again!



Merci pour votre lecture. N'hésitez pas à réagir à cet article, à partager vos points de vue ou expériences, et à nous écrire si vous avez des questions.

24 vues
  • Pinterest - White Circle
  • White Instagram Icon

@air.tacos

© 2019 par ANGSAR Alexandre. Créé avec Wix.com

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now