• Air Tacos

7 - WORKING et HOLIDAY


Lundi matin, à l'entrée de l'entreprise, Alex est serein, moi j'observe un monde inconnu. J'ai une image du chantier peu glorieuse et j'avoue, pleine de préjugés. Mais en réalité il y a beaucoup de femmes, qui évoluent au volant d'un engin ou les outils à la main. Finalement, on est loin de mon cliché.

Notre nouveau boss arrive avec le mini-van. C'est parti pour plusieurs heures de route.


Après ce long trajet, nous arrivons dans un motel entre les montagnes où nous avons notre propre chambre, avec salle de bain, toilettes, TV et wi-fi. Ah oui d'accord! Ça change de la caravane miteuse (pour comprendre, allez lire l'article 5 - Mauvais plan boulot)

Après la découverte de la chambre, rendez-vous au restaurant où nos repas seront pris en charge. C'est une taverne hyper chaleureuse. «Vous avez droit à entrée/plat ou plat/dessert avec boisson, alcoolisée ou pas, comme vous voulez». Sérieusement ?

Les plats sont très copieux et hyper bons.

Pendant 3 semaines, c'est petit déj à volonté, midi en mode baluchon avec double ration de sandwiches et barres chocolatées. Et le soir à nouveau la taverne.

On fait connaissance avec l'équipe, à laquelle on s'attache beaucoup. Nos conversations nous aident à progresser en anglais. A quoi bon m'acharner à faire des phrases élaborées, Alex qui dit le minimum, mais avec l'accent est au départ pris pour un kiwi.

Loin de mes préjugés de départ, on me traite comme collègue. Je ne suis pas «la fille de l'équipe» mais une des traffic controller. Et ça en tant que femme, c'est cool.

On a passe 3 semaines comme ça, dans nos tenues de playmobil à tourner les panneaux GO/STOP et à installer les signalisations.


Le terme working holiday prend alors tout son sens car on ne sait plus trop si on bosse où si on est en vacances dans un hôtel à la montagne.

Mais on bosse, on gagne de l'argent et surtout on avance dans la procédure pour faire venir notre toutou. Plus on avance, plus ça paraît compliqué et cher qu'il n'y paraissait... et ça demande un sacré investissement à nos proches qui la garde en Nouvelle-Calédonie. Mais ils assurent et elle arrive en NZ dans quelques jours.


Les trois semaines de mission se terminent. Il est temps de retourner à Christchurch, dans la maison qu'on loue et où dans quelques jours on accueillera Era.




Merci pour votre lecture. N'hésitez pas à réagir à cet article, à partager vos points de vue ou expériences, et à nous écrire si vous avez des questions.


32 vues
  • Pinterest - White Circle
  • White Instagram Icon

@air.tacos

© 2019 par ANGSAR Alexandre. Créé avec Wix.com

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now